La Bataille d'Urfa

La légende des Paladins et des Prophéties oubliées
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» [Chronique] Les sentiers de la Paternité..
Dim 24 Mai - 20:23 par Narrateur

» Chapître I : Genèse
Dim 15 Juin - 20:04 par Narrateur

» Les Sentiers de l'Héritage
Jeu 15 Mai - 5:11 par Narrateur

» Bile, Cornes & Acier..
Mer 11 Juil - 19:19 par Narrateur

» Tranches de vies et tranches de lard..
Mer 11 Juil - 19:17 par Narrateur

» Chapitre II : La voie des armes
Mer 11 Juil - 19:16 par Narrateur

» Chapître I : Deux frères
Mer 11 Juil - 19:15 par Narrateur

» Les Sentiers de la Vie..
Mer 11 Juil - 19:12 par Narrateur

» Les Sentiers de la Spiritualité..
Mer 11 Juil - 19:05 par Narrateur

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Découvrez la playlist DedeRock avec Ours (2)

Partagez | 
 

 La citadelle de chair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Narrateur

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Limbes

MessageSujet: La citadelle de chair   Mar 3 Jan - 14:31

Ils avançaient prudemment parmi les dédales de couloirs formant les sous sol... Soudain, un vent venu dont on ne sait où parcourut les couloirs et souffla violemment sur le petit groupe… Chacun se releva cherchant à comprendre ce qui venait de se passer. Etrange...tout trois semblaient affaiblis. Le paladin tenta de lancer un sort de guérison mais rien ne se produisit. Il réessaya mais toujours rien. Un frisson intense lui parcourut l'échine. Calmement, il demanda à Nahomy et Booggi de lancer chacun un sort quelconque. Ils s'exécutèrent mais rien non plus. Ceux ci furent out aussi surpris que Gengis qui devint pâle. Nahomy supposa que Baal avait, par on ne sait quel moyen empêché toute magie blanche au sein de son domaine. Gengis hocha de la tête. Sûrement grâce à l'orbe pensait il.
Discrètement, Booggi se concentra et marmonna un curieux langage. Gengis lui conseilla de ne pas se fatiguer car cela ne servirait à rien, mais se ravisa quand il vit une flamme jaillir des doigts du druide.

"Comment ?" demanda t il surpris
Nahomy était tout aussi curieuse, comment avait il pu produire cette flamme ? Soudain, Booggi tomba à terre et la flamme disparut.
"En fait mes amis...j'ai utilisé une autre magie...Celle qui fait appel aux essences des éléments de la vie, celle utilisée par les anciens druides. Elle est différente de la magie blanche ou noire… Selon les anciens, elle se situe entre les deux." déclara t il
" Très impressionnant en tout cas" répondit Gengis
"Oui, mais elle puise dans les réserves du lanceur. De plus, la flamme aurait du être plus importante, signe qu'elle aussi subit l'influence de ce charme"
"C'est déjà ça répondit Nahomy"

Hélas, Nahomy n'était pas initiés aux arts des druides comme l'était booggi, et ce maudit sortilège lui interdisait presque toute marche de manoeuvre. Gengis lui tendit une dague
"Au cas où." dit il.
Booggi pendant ce temps, tenta de lui expliquer comment utiliser cette magie "élémentaire"

Mais, d'étranges bruits se firent entendre...Ce n'était pas les damnés qui hurlaient cette fois. C'était autre chose. Qui savait quelles nouvelles horreurs ils allaient encore découvrir ?
La réponse e se fit pas attendre... Une horde de spectres foncèrent sur eux. Le paladin frappa mais sa lame traversa le corps d'un des spectres sans que celui ci ne soit blessé. Ils tournoyaient au dessus du groupe. Sans magie blanche, ils étaient perdus. Gengis tenta d'attirer sur lui les spectres afin que Booggi et Nahomy trouvent un moyen de bannir ces créatures.
"Viite! " hurla Gengis
Booggi et Nahomy réfléchissaient aussi vite qu'ils le purent, et Nahomy eut une idée risquée, mais sinon ils étaient tous perdus...Il fallait faire appel à la magie dont booggi s'était servi, afin que les 4 éléments de la vie, une fois combinés emprisonnent puis détruisent les spectres. Mais Nahomy n'avait jamais utilisé cette magie et Booggi était encore affaibli. Mais, quand ils entendirent de nouveau les cris du paladin en danger, ils se lancèrent sans hésiter.

Booggi fit répéter à Nahomy les paroles de l'incantation et lui prodiguait les derniers conseils. Pendant ce temps, la lame du paladin tomba sur le sol. Il leur fallait faire vite. Mais toujours rien. Booggi continua, Nahomy aussi, la vie de leur compagnon était entre leurs mains. Le druide au comble du désespoir pria de toute son âme, de même Nahomy. Booggi se sentit affreusement coupable, il n'avait pas pu sauver son vieil ami. Il sentit une larme couler le long de sa joue. Il baissa la tête, lorsque soudain...quatre colonnes surgirent de nulle part. A l'intérieur de chacune d'entre elle se concentrait un élément. Booggi serra la main de Nahomy..Ils sentaient leurs forces les abandonner, mais ils devaient tenir. Les colonnes foncèrent vers les spectres, puis tournoyèrent de telle façon à les encercler. Tout allait si vite qu'on ne distinguait qu'une sphère à la fois brulante, dure comme la terre, fluide comme l'eau ,et gazeuse comme l'air...Puis, peu à peu, elle diminua de volume pour enfin disparaître, emportant avec elle les spectres..

Booggi et Nahomy tombèrent sur le sol, épuisés. Gengis gisait sur le sol, inconscient… Il se releva péniblement et se dirigea vers ses compagnons. Il les remercia de l'avoir sauvé. Il reprit ses armes et les allongea dans un endroit sur.
"Vous êtes trop faibles et je ne peux vous guérir...Je dois y aller...seul." dit il.
Booggi rassembla ses dernières forces et attrapa le bras de Gengis.
"Non mon frère...n'y va pas..." lui dit il
"C'est mon devoir mon ami" dit le paladin.

Nahomy regardait la scène, épuisée, et ne savant quoi dire. Cette magie avait vidé toutes ses ressources. Néanmoins elle lui adressa ces quelques mots.
"Bonne chance..et gardez la Foi"
Le paladin sourit, et s'assura une dernière fois que ses amis étaient à l'abri du danger. Une fois fait, il marcha de façon déterminée, à la recherche de son vieil ennemi.
Il suivit l'aura maléfique, la remontant afin d'en trouver la source...Baal.

Au bout d'un long couloir, il trouva ce pourquoi il était venu. Baal. Il se tenait assis sur un funeste trône, fixant le paladin de ses yeux cruels, songeant à quels supplices il allait soumettre le paladin. A ses pieds, des éclats de verre noirs. Le paladin devint inquiet, aucune trace de cet orbe. Le laquais avait peut être menti...à moins que…
Ils ne se parlèrent pas. Du moins pas avec des mots .Mais leurs regards en disaient longs. Et Gengis constata ce qu'il avait ressentit précédemment, il n'y avait plus d'humanité en Baal."Pauvre Baal, toi qui es habité par un démon, toi dont le corps obéit à un autre, toi dont l'âme tourmentée souffre sans cesse. " Pensait il.
Cet homme était mort, le démon qui partageait l'âme de Baal avait prit le dessus. Arthek seul savait où la partie humaine de Baal se trouvait... Mais là n'était pas le problème.
Soudain, Gengis lança une dague qui se planta dans le coeur du démon...Celui ci se crispa, et sourit avant de disparaître dans un nuage de souffre...et réapparu un mètre à coté, guéris. Le paladin sentit la peur poser ses mains glacées sur ses épaules... Comment cela était ce possible ?
Le démon se mit à rire et la maison elle même sembla rire... Les ténèbres devinrent encore plus noirs, l'espoir diminuait peu à peu... Mais, il était le seul encore capable de se battre. Il sortit son arme et se prépara au combat ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lantre.exprimetoi.net
 
La citadelle de chair
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Article pour celebrer le bicentenaire de la citadelle/tire d
» Garde de la Citadelle a cheval.
» Garde de la citadelle
» Garde de la citadelle
» Nouveau Tapis de Bataille Citadelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Bataille d'Urfa :: Les anciennes prophéties :: La rédemption sur Althéa-
Sauter vers: