La Bataille d'Urfa

La légende des Paladins et des Prophéties oubliées
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» [Chronique] Les sentiers de la Paternité..
Dim 24 Mai - 20:23 par Narrateur

» Chapître I : Genèse
Dim 15 Juin - 20:04 par Narrateur

» Les Sentiers de l'Héritage
Jeu 15 Mai - 5:11 par Narrateur

» Bile, Cornes & Acier..
Mer 11 Juil - 19:19 par Narrateur

» Tranches de vies et tranches de lard..
Mer 11 Juil - 19:17 par Narrateur

» Chapitre II : La voie des armes
Mer 11 Juil - 19:16 par Narrateur

» Chapître I : Deux frères
Mer 11 Juil - 19:15 par Narrateur

» Les Sentiers de la Vie..
Mer 11 Juil - 19:12 par Narrateur

» Les Sentiers de la Spiritualité..
Mer 11 Juil - 19:05 par Narrateur

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Découvrez la playlist DedeRock avec Ours (2)

Partagez | 
 

 Lassitude d'un vieux guerrier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Narrateur

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Limbes

MessageSujet: Lassitude d'un vieux guerrier   Mar 3 Jan - 14:35

Au milieu de la nuit, alors que les chaumières dorment, une seule se distingue par la timide lueur à l'une de ses fenêtres, trahissant ainsi quelques signes de vie. Un homme se tient à son pupitre éclairé par une chandelle, et écrit comme chaque soir quelques vers…

Une vie s’écoule, un jour passe. Aussi brèves que des étoiles filantes nos existences se déroulent telles de minces éclairs dans une nuit sans étoile.
Nous naissons, grandissons, nous aimons et nous haïssons pour enfin finir par mourir inexorablement. Notre passage sur ces terres ne laissera qu'un vague souvenir qui peu à peu avec le temps finira par s'effacer comme une pensée fugace…
Alors on en vient à se demander parfois quel est notre rôle, note but...


Sa plume s'arrêta à cet instant…
Des souvenirs aussi tranchants que le verre ressurgissent. Certains fragments et période de sa vie qu'il avait même oublié, c’est ce qu'il avait essayé de réaliser...
Batailles, guerres, meurtres et autres atrocités ressurgissent de sa mémoire comme autant de visions de cauchemars... Qui sait combien de fois il a dû prendre les armes et aller au combat ? A chaque fois il s'est dressé seul ou accompagné de ses frères d’arme, contre le Mal et ses serviteurs. Et à chaque fois même après une victoire, de nouveau le Mal menaçait le Vie, systématiquement.

Chaque once de triomphe, de victoire se voyait réduite à néant quand de nouveau les ténèbres recommençaient à menacer le monde Peu à peu au fil des années et des combats, l'espoir s'amenuisait. Voir ainsi ses efforts réduits systématiquement à néant jour après jour le rongeait et le démolissait de l’intérieur. Ce sentiment dérangeant qu'on appelle le Doute… commencer à douter de son combat, du sens qu'avait sa vie si elle en avait un. Qui l'eut cru qu'il en viendrait à se poser des questions sur sa voie ? Certainement pas lui en tout cas. Oh comme il enviait parfois le simple fermier qui laboure sa terre, l’humble marchant qui vit de son commerce. Bien sur eux aussi avaient leurs problèmes sans doute, mais comme il aurait voulu échanger les siens rien qu'un instant…

Le destin lui même semblait s’acharner, en lui arrachant sa famille ; sa femme et ses enfants, partis dans de lointaines contrées, eux qu'il chérissait par dessus tout. La solitude…terrible alliée du doue, elle oeuvrait aussi, patiemment, méthodiquement telle un orfèvre. Même au combat et au coeur des batailles, il se sentait seul. Souvent il jeta un rapide coup d'oeil par dessus son épaule, et souvent il ne vit personne si ce n'est l'ombre de la Mort qui le suit depuis bien longtemps, et dont il sentait de plus en plus la présence… Parfois même lors de ses veillées solitaires au coin du feu où il méditait, il la sentait, discrète mais présente, l’observant tapis dans les ombres. Et parfois il déclarait tout haut " Va t’en, j'ai encore à faire sur ces terres " , mais depuis peu, il ne disait plus rien, c'était la seule chose qui lui tenait compagnie, la seule chose qui lui a toujours été fidèle…

Son regard jadis déterminé et évoquant parait il un lion enragé n'était plus que celui d'un homme qui avait vu trop d’atrocités, trop de guerres. Ses tempes grisonnantes semblaient accuser un certains âge … Cependant, son corps était encore jeune, mais l'esprit lui... Il ne savait même plus quand il était venu au monde et encore moins son âge, si ce n'est que cela se comptait en siècles
Vieux et fatigué. Voilà comment il se sentait. Depuis plusieurs jours déjà on le voyait partir vers la demeure du chevalier Beltigan. Il y restait jusqu'à la nuit tombée. Qui sait ce que les deux paladins pouvaient se dire ? Peut être se remémoraient ils leurs exploits mutuels, ou peut être discutaient ils de Foi, de Devoir et d’Altruisme, les valeurs chères au coeur de chacun ? Personne ne le saura à part eux sans doutes.

Et comme chaque jour depuis bien longtemps, au loin une atrocité eut lieu. Et comme chaque jour, il prit ses armes et armures, et partit faire son devoir.
Pourquoi alors s'obstiner ainsi alors que lui même est las, fatigué ?
Parce que c'est un question de Devoir, d’Honneur, que quelques personnes seulement peuvent comprendre.
OL an aeternam..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lantre.exprimetoi.net
Narrateur

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Limbes

MessageSujet: Re: Lassitude d'un vieux guerrier   Mar 3 Jan - 14:35

Oh comme ils devaient rire les suppôts du Mal, eux qu'il a si longuement et si durement combattu. Sans doute se réjouissaient ils de cette nouvelle, et cela était compréhensible.. Néanmoins, si le petit paladin ne semblait plus décider à être en première ligne face à ses éternels ennemis, il n'allait pas cesser la Lutte pour autant.. .
Un projet qui lui tenait à coeur, une oeuvre importante à réaliser allait ainsi obtenir ses faveurs. La maison de l'Ordre regorgeait de nouvelles recrues. Jeunes, courageuses et déterminées, mais encore trop inexpérimentées. Il ne pouvait s'empêcher de sourire en les voyant s'épanouir jour après jour, devenir plus forts, plus sages et plus généreux encore..

Il se remémorait ses premières armes en tant que membre de l’ordre de la lumière, il y a de cela bien longtemps, si longtemps qu'il eut l'impression d'avoir toujours été l’un d’eux. Il se souvint de ses tests par le chevalier Bayard alors sergent royal à l'époque. Puis il dut prêter serment, moment solennel et intime mais ô combien présent et important en sa mémoire. Ces personnes suivant le même idéal que lu , qui devinrent ses frères et soeurs ,ces chevaliers ,prêtres mages et guerriers vouant leur vie à autrui, à une cause sainte... Il se remémora cette époque troublée qui avait vu deux de ces combattants, Rhodan et Alienor qui avaient succombé aux ténèbres de la Tisseuse, longtemps restée le pire fléau du Royaume, bien avant la découverte d'Ogrimar…
Son long apprentissage de paladin lui revint à a la mémoire. Les notions d’Altruisme, de Courage, de Bravoure Humilité et d'Honneur pour ne citer qu’elles, toutes il les a suivies, toutes il les a appliquées durant sa vie. Il avait trouvé dans cette Ordre des modèles, des exemples tel ce légendaire paladin d’Artherk, ou cette magicienne au coeur si bon que même l’ennemi le plus maléfique s'inclinait devant elle, celle qu'on baptisait "Mère".
Au fil de temps et des batailles, il acquit de la sagesse en même temps que sa puissance croissait. Sagesse qu'il mettait à profit pour aider son prochain comme lui dictait sa conscience, comme le voulait son devoir, sa voie. Chaque vie sauvée était une victoire éclatante à la face de la mort et du Mal aussi. Hélas réciproquement, chaque innocent tué ou massacré était un défaire cuisante pour lui, un traumatisme... Mais toujours il a gardé son sens du devoir quoi qu'il arrive. Tel était son choix, tel était son devoir.

Si bien que sans qu'il ne s'en rende vraiment compte, il gravit la hiérarchie au sein de cet Ordre qu'il chérissait tant jusqu'à ce retrouver provisoirement à la tête de celui-ci. Mais ce poste n'était pas fait pour lui. L'Humilité d'abord l'empêchait de continuer et aussi son caractère si particulier. Cette fougue qui le caractérisait et qu'il communiquait à ses amis, cette détermination brûlante, si brûlante que son ami et mentor était parfois obligée de le brider. Non, il n'était pas fait pour ce rôle, trop d’impulsivité, de fougue et de hargne l'habitait à cette époque. Mais un autre prit cette place, plus sage, plus raisonnable, plus qualifié, mais qui hélas eut aussi fort à faire avec le tempérament du petit paladin.. « Le petit paladin», voilà comme il se fait appeler depuis déjà bien longtemps, voilà comment ses ennemis s'amusaient à le nommer mais ignoraient qu'il avait lui même choisi ce "titre" par humilité... Et il se rappela combien de fois ses ennemis regrettèrent trop souvent d'avoir trop sous évalué cet "insignifiant paladin".
Mais il fallait rester humble, il connut aussi de cuisants échecs. Parmi eux son ennemis juré Baal, le démon qu'il avait laissé s'enfuir de sa citadelle de chair, croyant que le démon avait été chassé. Mais il se trompa, et cette erreur coûta la vie a beaucoup d'innocents.. Il vivait avec ce poids, ce fardeau sur sa conscience sans pouvoir l'effacer. Une damnation de plus...

Mais malgré cela, malgré toutes ses erreurs son nom résonnait souvent dans la maison de l'Ordre chez les jeunes recrues. Parfois même quand il pénétrait dans la maison, les jeunes combattant(e)s cessaient de parler et regardaient le petit paladin pendant de longs moments. Celui ci ne pouvait s'empêcher de sourire en repensant qu'il y a longtemps il était comme eux.
Depuis qu'il avait changé, depuis qu'il en avait assez d'aller seul sur le champ de bataille, il passait beaucoup plus de temps avec les aprenti(e)s . Peut être cela lui rappelait il sa famille qui lui manquait, qui sait.. Néanmoins ils aimaient entendre les récits d'aventures du petit paladin ,les batailles féroces contre le Mal ,les ennemis légendaires comme le funeste Thorn Silk , Kroaar , Kru Alvin Smith et tant d'autres.. Mais, à chaque récit, il arrêtait toujours sa narration et leur disait d'une voix sage, d’une voix vieille et expérimentée :
" Un jour, ça sera à votre tour de défendre nos idéaux comme moi jadis et comme tant d'autres avant moi. Vous êtes la future génération, hommes et femmes ayant juré de suivre la voie de la Lumière et du Bien, ne l'oubliez jamais"
Après ses mots se tenait souvent un long silence, mais nul besoin de parler dans ces moments là. Les regards et les attitudes parlaient d'elles mêmes. Il fixait tour à tour les jeunes recrues droit dans les yeux... Certains répondaient par un hochement de tête, d’autres par un clignement des yeux, mais tous approuvaient sereinement. Eux aussi avaient choisi de plein gré cette voie noble et dure à la fois. Satisfait des réponses, il repartait en les remerciant, et eux de même.
Parfois, il en prenait un avec lui et l'amenait parcourir les terres du Royaume, lui montrait comment faire son devoir, bref finissait d'achever sa formation... Voilà son ultime but dans ce monde. Il ne cherchait ni la gloire ni la crainte de ses ennemis, mais juste pourvoir un jour mourir en paix, sachant que la Relève serait assurée. Un matin même il croisa un laquais d'Ogrimar qui le défia... Le petit paladin, par politesse se présenta. Son adversaire ne le connaissait pas. Peu importe se disait il, j’ai eu mon heure de gloire jadis. Puis, en souriant, il quitta le lieu sous les yeux effarés du nephilim qui ne comprenait pas un tel acte. Tout en s’éloignant, il s'adressa au servant d'Ogrimar d'une vois sereine et amusée :
" Bientôt, toi et tes acolytes servant le Mal aurez un nouvel ennemis. Cet ennemis sera à multiple visages, il sera le visage de l Ordre de la Lumière et de ses combattants.. Bientôt, de nouveaux combattants se dresseront, remplaçant les anciens, plus forts, plus jeunes et plus vigoureux, vous les verrez se lever contre vous comme moi jadis je l'ai fait... Un conseil, repend toi dès aujourd'hui nephilim, repend toi "
Et le petit paladin repartit paisiblement poursuivre sa route…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lantre.exprimetoi.net
 
Lassitude d'un vieux guerrier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thornac, le Nain guerrier
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Le Retour du Guerrier
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» URGENT! TJS PERSONNE PR 7 beaux vieux minous suite décès, 67

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Bataille d'Urfa :: Les anciennes prophéties :: La rédemption sur Althéa-
Sauter vers: