La Bataille d'Urfa

La légende des Paladins et des Prophéties oubliées
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» [Chronique] Les sentiers de la Paternité..
Dim 24 Mai - 20:23 par Narrateur

» Chapître I : Genèse
Dim 15 Juin - 20:04 par Narrateur

» Les Sentiers de l'Héritage
Jeu 15 Mai - 5:11 par Narrateur

» Bile, Cornes & Acier..
Mer 11 Juil - 19:19 par Narrateur

» Tranches de vies et tranches de lard..
Mer 11 Juil - 19:17 par Narrateur

» Chapitre II : La voie des armes
Mer 11 Juil - 19:16 par Narrateur

» Chapître I : Deux frères
Mer 11 Juil - 19:15 par Narrateur

» Les Sentiers de la Vie..
Mer 11 Juil - 19:12 par Narrateur

» Les Sentiers de la Spiritualité..
Mer 11 Juil - 19:05 par Narrateur

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Découvrez la playlist DedeRock avec Ours (2)

Partagez | 
 

 L'Honneur de l'Ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Narrateur

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Limbes

MessageSujet: L'Honneur de l'Ombre   Ven 6 Jan - 16:59

Griff la maudite, la souillée..

D'étranges évènements venaient juste d'avoir lieu dans les sous-sols de la cité, mettant en scène deux aspirants combattants. Des élémentaux, de la magie virulente, des combats..
Cela arriva jusque dans l'oreille de l'aspirant paladin qui intrigué et désireux de voir les aspirants en action les emmena vérifier sur place.

Ils y reçurent le même accueil, nombre d'élémentaux différents se trouvaient dans les couloirs sombres et étroits, des embuscades, des rixes brèves mais violentes. Les aspirants ne reculèrent pas, au contraire, bien que l’ennemi soit plus fort qu’eux parfois. Le Spadassin cacha habilement sa satisfaction de voir les « jeunes » faire preuve d’autant d’intrépidité et de vaillance. Ils ratissèrent tout l’étage en suivant la piste, celle laissée par les créatures. Mais arrivés au bout ; aux portes de Gomar, les ennemis surgirent de partout et de nul part, souvent dans leur dos. Une brève accalmie s’installa, réconfortante mais traîtresse comme la glace. Bientôt un portail se matérialisa, et il en sortit une créature démoniaque, un élémental de haine, un démon. Ils l’affrontèrent loyalement, avec panache et bravoure, remportant ainsi une éphémère victoire. Un autre portail, un nouvel adversaire, plus gros, plus féroce.

Cela dura de longues et répétitives minutes, avant que le Spadassin lassé ne décide de s’engouffrer dans le prochain portail qui surgirait devant eux, afin d’aller combattre la source, du moins il l’espérait. Il regarda une dernière fois les deux aspirants, ils accusaient bon nombre de blessures, ils étaient tombés pendant l’exploration, mais à chaque fois ils s’étaient relevés. Le portail fit évidemment son apparition, et il s’y engouffra sans hésiter. Il se retrouva dans un lieu étrange, où les notions de temps, d’espaces n’existaient plus. Tout était noir, plus sombre que dans un cauchemar, plus noir que la nuit en Kali.. Chutait-il ? S’élevait-il ? Ou restait-il figé dans les ténèbres.. ? Pendant un moment il se crut mort. Etrange et perturbantes sensations.
Mais une silhouette apparut sous ses yeux, colosse immense et hideux, un autre démon.. Il tenta d’attaquer son ennemi mais sa lame le déchira que le voile de ténèbres, le démon disparaissait et réapparaissait périodiquement, de dos, de côté.. Il ne parla pas, il se contenta d’un grognement avant d’invoquer sur le combattant une nuée de spectres et morts-vivants. Des cris et des coups dans le noir, mais au final une petite victoire pour le combattant qui vociférait contre son ennemi lâche et déloyal, chose qu’il exècre presque autant que la fatalité elle-même. Mais la créature semblait aussi joueuse que lâche et continua d’employer ses laquais pendant quelques temps encore, jusqu’à ce qu’elle se lasse..


Il eut l’impression d’être tombé du haut de sa maison.. L’obscurité qui l’enveloppait et qui s’étendait à perte de vue s’était effacée, il se retrouvait dans un lieu sombre et lugubre.. Du sang sur les murs, une odeur de mort qui fouette les nasaux, et des morts qui marchent.. Il n’eut pas le temps de reprendre pied avant de recevoir une premier slave magique. Une douzaine de vieilles liches erraient dans ce lieu et commençaient désormais à incanter, tandis que d’autres Gallhuk se précipitaient sur lui. La masse de cadavres ambulants qui déferla sur lui le repoussa contre un recoin, puis l’entrée d’un corridor peu engageant. Il tailla un chemin à travers eux, mais les sorciers décomposés lui firent mettre un genou à terre sous leurs assauts répétés. Serrant les dents et son arme il se jeta tête baissée sur eux, il n’y avait que peu d’espoir vu leur nombre, autant mourir dignement et avec fierté se disait-il tacitement sentant ses tripes se nouer au faire et à mesure qu’il réalisait qu’il n’en sortirait sans doute pas vivant.

Et, alors que tout semblait presque désespérée, la situation empira encore d’avantage. Au milieu de la pièce surgit un imposant démon, la peau sombre comme de l’encre noire, et tenant une immense épée, un Balron pensa t-il, en espérant tacitement se tromper, n’ayant pas étudié les démons dans les livres... Les Liches attaquèrent ce nouvel arrivant par instinct, mais celui ci en mit en pièce quelques-unes une d’un geste ample et puissant. Le combattant chargea le démon hurlant sa Foi. Fait étrange, celui ci recula et refusa le combat, il lui demanda d’attendre..
Le Spadassin resta médusé, estomaqué de voir un démon parler et refuser le combat. La créature reprit la parole et dit un autre mot, beaucoup plus inattendu : « Loyal ». Il matérialisa des grilles et fabriqua une arène de fortune au milieu de ce mausolée et ces cadavres gisant sur le sol souillé. Il voulait un combat honorable, sans être perturbé par les morts-vivants..Il fut exaucé.

Ils chargèrent après avoir salué, et combattirent de toutes leurs forces, toute leur hargne, leur Foi. Au bout de la première joute le démon avait pris facilement l’avantage, assommant puis matraquant le spadassin de violentes claques. Ils s’arrêtèrent, s’observant et tournant en rond dans cette minuscule cage où il n’y avait ni aide, ni sortie. Il salua le démon, et ils s’affrontèrent à nouveau. La peau de la créature était épaisse et résistante, ses coups ne lui causaient que peu de dégâts, contrairement à ceux qu’elle donnait. La bête était extrêmement puissante et diablement agile, ce qui posa moult problèmes au Petit Paladin, habitué à combattre tout en contre et en puissance. La créature maintenant son avantage, tandis que le combattant commençait à ressentir les gênes de ses blessures. Elle hurlait, de joie ou de triomphe peut-être, sous le regard rageur du petit humain qui lui faisait face. Pitoyable petit être chétif aux couleurs flamboyantes qui tentait de lui faire face.
Mais une bataille, une guerre se mène avec l’esprit et la volonté principalement, il l’avait appris des guerres passées, de son Oncle, de Kroryn lui-même. Le combattant redressa l’échine, et resalua son adversaire. Et à nouveau ils chargèrent violemment, l’un vers l’autre, comme si on jetait deux rocs l’un contre l’autre. Le choc les fit reculer, le combattant fut projeté contre les grilles et mit genoux à terre, ébranlé, alors que le démon reçut une blessure au bras qui lui fit lâcher son arme. Une étincelle d’avantage pour le Spadassin qui reprit un peu confiance malgré sa douleur. Seulement la créature chargea sur lui sans attendre le coinçant dans un coin sans aucune issue. Il se battit, il combattit tâchant d’ignorer la douleur que lui infligeait son adversaire avec ses mains griffues et immenses. Son écu constamment levé pour parer le plus de coup possible, son arme qui tranchait les chairs, son cœur qui s’enflammait de rage et de violence, tout son corps se battait avec son esprit, dans une osmose sanglante et brûlante..


Le combat s’arrêta brutalement, il voyait devant lui l’autre bout de la salle ainsi que son arme souillée de sang noirâtre. Il baissa légèrement la tête et aperçut la dépouille de son ennemi écroulé sur le sol, vaincu.. Il s’écroula aussitôt à son tour, sa tête tombant sur le sol froid et gluant, trempant dans les fluides morbides et fientes cadavériques. Il tâchait de reprendre son souffle, de respirer, de vivre, de survivre..Il avait certes gagné ce combat, mais il ignorait où il était, comment en sortir et revenir chez lui.. Il regarda à nouveau son ennemi qui était plus une source de questions que de gloire pour le moment. Etait-ce lui le responsable ? Où était l’autre démon ? Où était-il ?
Mais avant qu’il n’eut le temps de comprendre comment, il fut téléporté et ressortit par le même portail par où il était entré. Les deux aspirants étaient toujours là et l‘aidèrent à le relever, ils avaient tenu et n’avaient pas fuit. Epuisé, blessé, il était néanmoins satisfait des « jeunes »..
Mais encore des questions sans réponses..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lantre.exprimetoi.net
 
L'Honneur de l'Ombre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» Renom, Honneur et Wanted d'un Nain?!
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Amy of Leeds : Reine de Coeur, à vous l'honneur !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Bataille d'Urfa :: Les anciennes prophéties :: Ma Croisade-
Sauter vers: