La Bataille d'Urfa

La légende des Paladins et des Prophéties oubliées
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» [Chronique] Les sentiers de la Paternité..
Dim 24 Mai - 20:23 par Narrateur

» Chapître I : Genèse
Dim 15 Juin - 20:04 par Narrateur

» Les Sentiers de l'Héritage
Jeu 15 Mai - 5:11 par Narrateur

» Bile, Cornes & Acier..
Mer 11 Juil - 19:19 par Narrateur

» Tranches de vies et tranches de lard..
Mer 11 Juil - 19:17 par Narrateur

» Chapitre II : La voie des armes
Mer 11 Juil - 19:16 par Narrateur

» Chapître I : Deux frères
Mer 11 Juil - 19:15 par Narrateur

» Les Sentiers de la Vie..
Mer 11 Juil - 19:12 par Narrateur

» Les Sentiers de la Spiritualité..
Mer 11 Juil - 19:05 par Narrateur

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Découvrez la playlist DedeRock avec Ours (2)

Partagez | 
 

 Combattre..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Narrateur

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Limbes

MessageSujet: Combattre..   Dim 15 Avr - 21:08

Ce n'est pas seulement se saisir d'une arme et frapper jusqu'à mourir ou éliminer son adversaire. C'est bien plus que cela ,heureusement. Combattre c'est entrer en communion , en symbiose avec ses armes , pour que le corps ,le cœur l'esprit et l'acier ne fassent qu'un.

C'est exécuter la danse des armes et les rendant belles et gracieuses. Rendues elles par l’artisan qui les a forgées avec son cœur ,et par la façon dont elles sont utilisées. Entre de mauvaises mains, ou déshonorables ,leur action leur pureté sont souillées. Alors que si elles ne quittent leur fourreau qu'un nom de nobles idéaux ,tels que la Justice et l'Honneur par exemple ,elles regagnent leur noblesse , et leurs actions leur grâce.
Et ,quand deux valeureux et honorables adversaires s'affrontent ,et que ceux ci maîtrisent le grand Art , alors le combat devient danse ,les enchainements des chorégraphies fluides , où chaque coup ,chaque parade ou feinte devient enchanteresse à regarder cette danse frénétique où chacun donne le meilleur de soi , pour le plaisir et le respect.

C'est aussi se laisser guider et écouter le feu qui brûle en soi.Cette flamme qui jamais ne s'éteint et qui implore que les armes dansent à nouveau. Ce feu cette essence qui explose et se libère lors des combats et qui alors libère cette formidable énergie ; ce lien offert par le Maitre. Cette sève ardente qui coule en nous qui inonde nos muscles et notre esprit qui guide le bras du combattant.

Combattre c'est savoir respecter son adversaire quel qu'il soit , que l'on soit vaincu ou vainqueur. Rester digne et humble. Ne pas se déshonorer en attaquant plus faible que soi ou en cherchant querelles à autrui. D'ailleurs bien souvent ,celui qui attaque le premier a tort ,et perd quelque part ,sauf si bien sur il attaque pour sa survie..Mais dans un combat honorable ,personne na tort ou raison ,chacun se bat et honore l'autre en donnant le meilleur de soi

Mais Combattre c'est avant tout apprendre. Apprendre la souffrance apprendre à avoir mal ,très mal , à finir parfois laminé , mais à se relever quand même. Pouvoir encaisser plus de coups qu'il est supportable ,et pouvoir être capable d'en redemander aussitôt. Serrer les poings et continuer coute que coute guidé par sa volonté. Peu importe si ça fait mal ,peu importe si on est à bout ,peu importe si on n'a plus de forces , on avance.
Ce qui ne tue pas rend plus fort , ceux qui ne craignent que peu la douleur et n'ont plus peur possèdent des armes précieuses ,forgées avec leur sang et leur sueur. Un corps un et un esprit robustes ,taillés dans la douleur ,qui jamais ne leur feront jamais baisser les bras. Ils deviennent une arme à part entière ,mais une arme plus puissante que les autres : une arme qui pense et née pour le Combat.







Augure, au temps où Khan était encore aspirant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lantre.exprimetoi.net
Narrateur

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Limbes

MessageSujet: Re: Combattre..   Dim 15 Avr - 21:09

Jour du roc, matin :

Le soleil se lève sur Griff ,et ses premiers rayons effleurent alors la barricade sud. Alors que la ville désertée par ses commerçants semble profondément endormie ,en devenant même presque paisible malgré la situation dramatique , je griffonne ces quelques pages , moi Khan ,fidèle de Maître Kroryn ,chargé de garder la porte sud selon les ordres du grand maître Feyd Kar. J'ai relevé mes compagnons aspirants combattants afin qu'ils se reposent et récupèrent des forces quand le moment sera venu. Car l’ennemi rôde...il observe il attend son heure.. Mais chaque jour grâce aux efforts de chacun nous renforçons les défenses. J'aime assez voir tous ces gens de castes et d'idéologies différentes s'entraider et se préparer à lutter côte à côte. Jamais je n'ai vu les hommes plus unis et plus forts que dans ces instants. Dommage qu'il ait fallu pareilles circonstances pour voir cela .

Ca y est il fait jour maintenant, et j'entends déjà les premiers habitants s'éveiller ,et bientôt ,mes amis , reposés ,viendront me prêter main forte. Mais je n'irai pas me reposer ,je n'ai pas le droit. Oh pourtant que ne donnerais je pas pour pouvoir ne serait ce qu'un instant fermer les yeux et sombrer ...rien qu'un court instant. Mais pas question de faillir ne faiblir. Il en va de la vie des habitants de la cité ,de gens innocents. Alors j'écris pour ne pas sombrer , ma fidèle lame à mes côtés. Je suis inquiet , hier le voyageur Sinand avait aperçu un Zûl et un titan non loin du sud. Accompagné d'Aragor nous avons voulu les retrouver et peut être qui sait trouver leur campement dans notre espoir si naïf.

Mais quoi qu'il arrive la porte sud ne se rendra pas sans se battre. Avec Aragor nous avons élaboré une stratégie défensive qui ,si nous sommes assez nombreux et déterminés ,pourra peut être faire pencher la balance en notre faveur. Un charpentier nous aide à monter des barricades tandis que nous recrutons des mages pour élever des barrières magiques. J'ai bon espoir , au faire et à mesure que nos défenses s'organisent et prennent forme. Je ne connais pas la situation à la porte ouest , mais j'espère que les protecteurs tiendront. Hélas aux dernières nouvelles aucune fortification n'avait commencé à être mise en place. Or si l'ouest était vaincu nous nous trouverions pris à revers ,alors j'espère qu'ils ont la jugeote de se préparer. J'irai bien le faire moi même mais trop de tâches restent à faire et quand Gimli est passé voir là bas un sot d'inquisiteur lui a cherché querelles ,comme si c'était le moment..

Des bruits de pas..voilà d'autres amis défenseurs venu guetter à mes côtés. J'y reconnais cette jeune guerrière Nirlin ainsi que mes frères d'armes habituels ; Aragor ,Gimli et Dorck. Il y a même un nouveau ;Booggi à qui j'ai enseigné quelques coups et enchainements au combat et qui vient aider. Personne ne dit mot , mais chacun sait que nous nous retrouverons tous pour défendre Griff. Nous formerons alors une barricade de plus , formée de chair et d'acier, prêts à mourir si il le faut. Mais par chance , la plupart de nous sont assez bons combattants alors je garde espoir. Un maitre d'arme viendra même nous aider ce soir parait il.. Nous serons prêts..qu'ils viennent ces lâches..






Lors de la première guerre de Griff contre les Zûls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lantre.exprimetoi.net
Narrateur

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Limbes

MessageSujet: Re: Combattre..   Dim 15 Avr - 21:10

Jou du roc, soir

Après une journée laborieuse passée à fortifier les défenses , nous sommes à nouveau réunis à notre porte ,craignant une attaque imminente. En effet l’ennemi a été aperçut plusieurs fois dans la journée ,trop de fois. Nous sommes mêmes allés avec Aragor et Sinand suivre leurs traces en foret mais en vain laissant la garde de la porte a la jeune et courageuse Nirlin. Hélas nous ne trouvâmes rien alors nous rentrâmes en ville ,bredouilles. La journée fut longue , beaucoup de nous partirent se reposer laissant à nouveau la porte aux mains de cette jeune aspirante combattante.

Mais de nouveau le soir une alerte fut donnée et tous revinrent défendre la porte sud. Dans les rangs des défenseurs on a peur , on enrage , on tremble , on redoute et espère en même temps la bataille. L’ennemi en nous faisant languir nous met à rude épreuve.. Et ,de façon très savante et calculée se montre de temps à autres juste lorsque l'on commence a retrouver espoir. Certains montrent des signes de faiblesse , tous les défenseurs ne sont pas des combattants et n'ont pas l'habitude des combats. Alors il faut se montrer dur , paraitre encore plus fort pour donner l'exemple..Car si un seul flanche , il risque d'entrainer les autres dans son sillage et ce sera la fin. Je trouve ça méchant et abject ,cela me dégoute d'agir ainsi ,mais c'est aussi ca la guerre. J'essais d'être discret pour ne pas entâcher leur Honneur mais je suis obligé de rester implacable.

Surtout qu'ici on ne se bat pas pour conquérir ni pour le pouvoir ,mais pour survivre et protéger.Étrange..quelque part je trouve cette guerre moins horrible que l'image que je m'en faisais ; car je sais que je me bats du bon coté , pour défendre quelque chose : des innocents et au delà d'eux , mes Idéaux et mes Valeurs. C'est ça qui me fait tenir..Et puis le Devoir et la Responsabilité aussi. Car comme mes camarades aspirants j'ai ordre de protéger cette porte et sur notre Honneur à tous , l’ennemi ne rentrera pas en Griff par le sud! Le sort des habitants est entre nos mains , nous ;défenseurs de la cité ,nous n'avons pas le droit d'échouer.

C'est à ce moment là qu'est arrivé le Maître d'arme Sir Beth. L'homme en armure couleur sang de la tête aux pieds s'imposa en chef et prit les choses en main. Je lui ai expliqué le plan de défense qui lui plut sur le fond mais pas sur la forme. Ainsi nous dûmes déplacer les barricades et les renforcer d'avantage en allant chercher du bois. Je me souviens avoir demandé à Nirlin d'escorter l'aimable et courageux charpentier qui nous aida dans la confection des barricades tandis que nous partîmes chercher de quoi les améliorer. Nous fîmes moult allers retours les bras chargés de bois et autre objets pouvant faire office d'obstacles si bien qu'a la fin la barricade du début paraissait ridicule en comparaison de celle ci. Néanmoins le maitre bien que satisfait ne le montra pas et continua à donner des ordres très autoritairement jusqu'à son départ.

C'est à ce moment que je suis parti en éclaireur de ma propre initiative dans les bois. Or après peu de temps j'aperçus deux silhouettes qui avançaient et qui me voyant m'attaquèrent. Deux Zûls en armes se jetèrent sur moi. Par chance , ils ne furent pas prudent en raison de mon jeune âge et trop confiant ,attaquèrent sans réfléchir ni prendre garde , ce qui me permit de blesser mortellement l'un d'entre eux. L'autre ,plus lâche s'enfuit. Je voulus le suivre pour découvrir son campement mais je me rappelle avoir reçu un coup derrière la tête et ensuite avoir sombré dans les abysses. Ce que je sais c'est que le lendemain quand je me réveillai Griff avait été attaquée pendant la nuit mais avait tenu. Alors , boitant légèrement je retournai à Griff garder de nouveau la porte , enrageant de ne pas avoir pu aider mes frères mais bien décidé a me racheter..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lantre.exprimetoi.net
Narrateur

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Limbes

MessageSujet: Re: Combattre..   Dim 15 Avr - 21:13

Jour du volcan : jour de l'ultime bataille.


Durant toute la journée ,j'ai pu me guérir de l'embuscade de la veille tout en gardant avec mes frères d'arme la porte. La barricade semblait avoir beaucoup souffert de la veille mais tenait encore. La journée se passa sans incident majeur , jusqu'au soir. Nous étions quelques uns a la porte lorsque deux Zuls vinrent à porter de vue. Mais , étant bloqués par notre barricade ,ils se résolurent d'abord y mettre le feu puis ensuite les lâches invoquèrent un monstre derrière la barricade. Cette bête était coriace et ses crocs bien acérés si bien que je me réveillai a mon sanctuaire , ma jambière de plaque totalement en lambeaux. J'y retournai afin de prêter main forte mais heureusement la bête fut vaincue. Et ,pendant que nous pensions nos blessures et nous réorganisions ,la porte ouest était attaquée. Selon les témoignages beaucoup de défenseurs tombèrent au combat mais finalement ils furent repoussés. Un nouveau plan était mis en place avec l'aide du sire Hellbrandt. Ce dernier voulait tendre des pièges aux zuls qui viendraient se frotter à la barricade. Ainsi il me confia plusieurs potions de types explosives et je partis les disposer devant la barricade. Pour cela je dus faire tout le tour et finalement j'arrivai sans encombres. Je disposai les potions de telle sorte a déclencher une réaction en chaine si l’ennemi s'avisait de venir trop près. Or ,trouvant le piège grossier nous eûmes l'idée de recouvrir les potion avec des vêtements et du sable afin de rendre le piège parfait.

Mais eu lieu de retourner derrière la barricade , je décidai de rester devant en toute première ligne. Car , il y avait peu de gens pour défendre la porte Sud ; le gros des défenseurs étant parti a l'ouest où les attaques se faisaient plus nombreuses et rapprochées. Or en cas d'attaque massive au Sud si j'étais resté derrière la barricade , la porte aurait quand même pu être prise faute de défenseurs assez nombreux. Alors je me suis dit qu'en restant devant , en faisant de mon corps une barricade de plus , je pourrais non seulement les retenir un peu ;ce qui permettrait aux autre d'aller chercher du renfort , mais aussi les attirer dans le piège. Ce que je fis sans hésiter. Sans doute était ce folie ou témérité suicidaire ,mais pour moi cela paraissait nécessaire , pour les défenseurs, pour la ville et ses habitants.. De temps à autre je faisais une petite patrouille pour voir si ils venaient ,et , lors de l'une d'entre elle je tombai sur une patrouille Zûls.. Ceux ci me tournèrent autour en se moquant et en me traitait d'infidèle avant de m'attaquer ,profitant de leur nombre et de leur vitesse a dos de monture. Je suis parvenu à leur résister et ai tenté de les pourchasser mais en vain ,ils étaient beaucoup trop rapides. En retournant vers la porte sud j'en vis d'autres qui s'enfuirent aussi. Sans nul doute ils approchaient et se préparaient à nous attaquer. Or en revenant à mon poste je vis Booggi qui escortait le charpentier qui nous avait aidé la veille : Cain. Celui ci dissimulait des pièges sous des brindilles afin que les montures ennemis s'empalent sur ses pics dressés et pointus. Booggi décida courageusement de rester avec moi prêt a mourir s'il le faut.

Mais le sort a sans doute voulu que nous n'ayons pas a nous sacrifier.En effet alors que nous gardions la porte sud ,celle de l'ouest se faisait enfoncer et bientôt un groupe de Zul entra dans Griff y semant le Chaos. Les cris et les bruits nous mirent en alerte et mon compagnon et moi même firent le tour pour prendre l’ennemi a revers en passant par la porte Ouest. Celle ci semblait ravagée ,de nombreux corps gisaient ça et là sur le sol. Mais il fallait d'abord agir. Nous trouvâmes les Zuls vers le parc de Griff et nous les attaquions aussitôt. Je pourchassai un Zul jusque dans le parc tandis que Booggi s'en pris a un autre déjà cerné par d'autres défenseurs. Or ,pendant que je me battais ,je vis un shaman Zul invoquer une créature terriblement puissante ;un Zaal ! Hélas ,etant distrait ,mon adversaire ,pourtant mourant me frappa d'un terrible coup et je me réveillai de nouveau au sanctuaire. .Mais pas le temps de se plaindre je retournai sur les lieux de la batailles ou beaucoup d'autres amis avaient succombé. Je redéfiai le Zul qui m'avait si gentiment frappé et je l'achevai peu après ,ma vengeance personnelle accomplie. Puis un lieutenant donnait du fil a retordre aux autres défenseurs ,nous nous mîmes a plusieurs et finalement il succomba sous nos coups.

Mais il restait un adversaire de taille , le Zaal. Durant mon absence il semblerait qu'il eût tué le Zul qui l'avait invoqué ,mais tant mieux. Nous nous repliâmes un instant afin de reprendre des forces et des soins avant de charger contre cette terrible créature. Je pense que nos pairs combattants auraient été fiers de nous voir charger sans peur l’ennemi et nous battre jusqu'au bout. Hélas beaucoup moururent sous les coups du monstre ,ce brave Booggi y compris. Il ne restait qu'un archer qui tirait à distance ,un magicien et moi même qui tranchait à l'aide de ma fidèle arme la chair du monstre. Mais mes coups ne semblaient lui faire que peu d'effets alors que je devais redoubler d'efforts pour parer et esquiver ses coups meurtriers. Peut être était ce la fougue ,peut être était ce ce désir de sauver les habitants ,mais dans un ultime coup d'estoc ,la bête tomba sur le sol ,inanimée , vaincue.. Je regardai stupéfait les autres survivants et ceux ci parurent tout aussi étonnés que moi . Je ne réalisai que plus tard que je venais de terrasser mon premier Zaal et qu'avec la mort de ce dernier ,la guerre venait de prendre fin et Griff sauvée..

Bien sur nous pleurâmes ceux qui se sacrifièrent pour la défense de la ville , il y eut beaucoup de blessés , moi y compris le Zaal m'ayant affectueusement gravement blessé au flanc mais Griff était sauvée...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lantre.exprimetoi.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Combattre..   

Revenir en haut Aller en bas
 
Combattre..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» STANLEY ◮ combattre pour la paix, c'est comme niquer pour la chasteté.
» Combattre le mal par le bien est honorable, lui résister par le mal est funeste
» Quant les harpies attaquent
» Que vaut le parti Fanmi Lavalas sur l'échiquier politique?
» A la chasse aux wargs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Bataille d'Urfa :: Les anciennes prophéties :: Ma Croisade-
Sauter vers: