La Bataille d'Urfa

La légende des Paladins et des Prophéties oubliées
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» [Chronique] Les sentiers de la Paternité..
Dim 24 Mai - 20:23 par Narrateur

» Chapître I : Genèse
Dim 15 Juin - 20:04 par Narrateur

» Les Sentiers de l'Héritage
Jeu 15 Mai - 5:11 par Narrateur

» Bile, Cornes & Acier..
Mer 11 Juil - 19:19 par Narrateur

» Tranches de vies et tranches de lard..
Mer 11 Juil - 19:17 par Narrateur

» Chapitre II : La voie des armes
Mer 11 Juil - 19:16 par Narrateur

» Chapître I : Deux frères
Mer 11 Juil - 19:15 par Narrateur

» Les Sentiers de la Vie..
Mer 11 Juil - 19:12 par Narrateur

» Les Sentiers de la Spiritualité..
Mer 11 Juil - 19:05 par Narrateur

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Découvrez la playlist DedeRock avec Ours (2)

Partagez | 
 

 Les Sentiers de l'Honneur..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Narrateur

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Limbes

MessageSujet: Les Sentiers de l'Honneur..   Mer 11 Juil - 19:01

Frontière Luskanienne.




Depuis quelques temps déjà, des rapports inquiétants faisaient office de pillages, de rapines et de fermes brûlées non loin de la frontière luskanienne. Les rumeurs étaient floues, tantôt on parlait de brigands, tantôt de troupes luskaniennes irrégulières, ou de bêtes féroces. Mais toujours, les éclaireurs revenaient bredouilles et les habitations restaient saccagées et désertes. Puis les éclaireurs ne revinrent plus jamais..


Alors on envoya des hommes enquêter et mettre fin à ces disparitions. Parmi l'escouade dépêchée par le seigneur Nasher se trouvait un sergent qui avait déjà vu derrière lui la moitié de sa vie. Il s'appelait Gengis Delmeth. Cet homme austère avait quitté jeune ses foyers pour s'enrôler dans l'armée en quête de gloire et d'honneur. Son père, modeste marchand lui avait appris le trésor de leur famille. Qu'il tenait de son père, et de son père avant lui. L'Honneur. La loyauté. La fidélité et la bravoure. Cette rigueur, cette droiture lui avait permi au fil du temps et des batailles d'acceder au rang de sergent.


C'est ainsi que du haut de ses dix années de service au sein de l'armée, il marchait avec ses hommes sous la banière de leur capitaine vers le lieu de ces faits étranges. La mission était périlleuse, comme toujours, et comme toujours il craignait tacitement pour les hommes dont il avait la charge. C'était son rôle de veiller sur eux. Et les rumeurs et bruits de camp concernant leur destination n'avaient rien de rassurants. Hélas, comme la main qui tisse le destin est parfois facétieuse, le camp fut attaqué en pleine nuit, comme si le sort voulait appuyer par cette nouvelle funeste les histoires inquiétantes du coin.


L'agitation et la confusion avaient pris d'assaut le campement. Les officiers tentaient de rétablir l'ordre et la discipline. Le sergent Delmeth ne faisait pas exception et essayait tant bien que mal de rassembler ses hommes. Alors retentit le premier cri, puis le silence...déchirant. L'ennemi était là. Mais où ..?
Les ténèbres étaient épais cette nuit là, et traitres. Tous les yeux des defenseurs étaient rivés sur les alentours, cherchant une silhouette qui se détacherait du voile obscur qui les entourait...


Une ombre familière approcha, lentement. Les officiers hurlèrent et une volée de flèches s'abattit sur l'imprudent. Il s'écroula lourdement sur le sol. Puis d'autres silhouettes se dessinèrent, l'une après l'autre, lentement. D'abord, le sergent pensa à quelques brigands ou bien des orques vu le manque de stratégie évident. Mais au fil des années son instinct s'était montré un allié fidèlé, et en cette nuit funeste, ses tripes se nouaient douloureusement. Quelque chose n'allait pas...
C'est alors que la première cible abattue par les archers frémit..et se releva. D'autres ombres affluaient tout autour d'eux et quand les nuages dévoilèrent la lune ronde. Alors, les soldats virent horrifiés des caricatures humaines aux livrées de civils, de fermiers, de soldats luskaniens..et d'éclaireurs de Padhivers...


C'est un sentiment que les vétérans ont appris à craindre et à haïr. Cette impression qu'une main glacée s'est posée sur votre épaule, l'étreinte de la Mort. La bataille fut desespérée et chaotique. Les morts étaient bien trop nombreux et avaient encerclé les troupes qui étaient destabilisées malgré tous les efforts de leurs gradés. Quand le soleil effleura timidement les lieux de ce carnage au petit matin, il n'y avait plus que ruines et cendre. Du sang maculait le sol, mais il n'y avait aucun corps des soldats, mis à part les goules massacrées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lantre.exprimetoi.net
Narrateur

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Limbes

MessageSujet: Re: Les Sentiers de l'Honneur..   Mer 11 Juil - 19:02

Galaen, à l'aube..




La vie s'éveillait doucement dans la cité, les gardes se voyaient relevés et enfin promis à un sommeil tant attendu, tandis que les premiers volets s'ouvraient face à un soleil encore timide. Et, non loin d'une fontaine se tenait assise une silhouette en train de rédiger quelques lignes couchées sur un carnet de cuir. L'homme profitait de ces rares instants où son 'maître' se lançait dans ses études pour vaquer à un peu de temps libre. En règle général, il jouissait de ce répit jusqu'à l'heure du déjeuner ou Alabaster aimait étaler le fruit de ses études et de ses recherches. S'en suivait généralement une expédition afin de découvrir les alentours de l'île et ses mystères.

L'ancien soldat soupira longuement, et on put sentir le poids des années et le mélancolie...



Citation :

Galaen, 5e jour.


Cette île est étrange. Ses habitants aussi. On parle à demi mots de mystères, de disparitions et de démons. A croire qu'un épais voile de secrets plane ici, et ce qui m'inquiète ce n'est pas ce voile en lui même, mais la curiosité que cela pourrait suciter chez mon maître.
Cela fait déjà deux ans que je le suis dans ses voyages suite à mon serment.

Je m'étonne encore qu'il m'ait sauvé la vie ce jour là. Ma compagnie avait été massacrée par des hordes d'atrocités mortes vivantes alors que nous enquêtions sur des attaques de fermes à la frontière. Je me suis souviens avoir réouvert les yeux au matin, vivant. Et derrière ce miracle, un homme. Alabaster Allenhall. Ce fils de drapiers bourgeois avait utilisé ses connaissances dans les arcanes pour m'extirper à ce charnier sans nom. Il n'a jamais vraiment donné de raisons, d'ailleurs en faut il pour sauver un homme d'une mort atroce..? J'aime à croire que non, mais j 'aurais aimé qu'il en sauve d'autres...


Car j'ai tout perdu ce jour là. Mon foyer, mes hommes, mon rang. Il ne me restait que ma vie si humble soit-elle et mon honneur. C'est ainsi qu'on m'a elevé. Ma famille vient de la terre, et quoi qu'en pense bon nombre, il y a chez les paysans et les fermiers plus de droiture et d'honneur que dans les plus riches cours. Mon père m'a élevé comme son père, et son père avant lui. Chez les miens la place de la parole donnée, du courage et de l'honneur se transmettent de génération en génération. Tenir ses promesses, être droit et franc...jusqu'au bout. C'est ainsi disait il, et non autrement qu'on devient un Homme.


Et, ce jour là, j'avais désormais une dette envers Alabaster. N'ayant plus d'officiers à qui me référer j'ai pris cette décision sur le coup, en accord avec moi même. Afin de payer ma dette, j'offris ma vie en paiement à ce mage, jusqu'à ce que je rembourse ma dette en la lui sauvant à mon tour. Cette démarche provoqua quelque chose de rare chez moi maître, la surprise. D'abord dédaigneux, il accepta mon offre qui n'en était pas une en soi. Je devais honnorer ma dette et le serment que j'avais formulé


Et depuis deux ans, je suis à son service, en attendant tacitement que ma dette soit payée et que je puisse enfin rentrer chez moi. J'en ai appris long durant ces années sur mon maître, par moments parfois je souhaiterais qu'il ne m'ait pas sauvé. Mon pays me manque, et j'aspire à une vie tout autre. Loin de la magie, de la guerre, des mensonges, et de ces pays plein de dangers à explorer. Parfois je rêve, je rêve d'une vie simple comme celle de mon père et mes ancêtres. La terre, la famille...


Nous avons quitté la cote des épées précipitemment pour cette île. Dommage quelque part. La situation là bas qui s'annonçait aurait pu me permettre de payer ma dette peut-être. Sans doute y serais-je mort en le protégeant aussi. Toutefois, je serais mort en homme d'honneur, et libre. Parfois, je rêve que je reprends ma liberté par les armes, accomplissant sans honte ce meurtre libérateur. Mais ça serait contre mes principes, et je ne puis renier tout ce qui a bâti ma vie jusqu'ici.

Alors j'attends...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lantre.exprimetoi.net
Narrateur

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Limbes

MessageSujet: Re: Les Sentiers de l'Honneur..   Mer 11 Juil - 19:02

Galean, 7e jour.




Cette île est étrange. Devant le mutisme des gens d'ici j'ai pris sur moi l'initiative de faire un relevé de nos expéditions avec maître Alabaster et dame Thellee. L'ébauche de carte prend forme peu à peu au fil de nos découvertes. Et les mystères sur ces ruines, ces étendues inconnues s'entassent aussi.



J'ai trouvé le portail dont parlait Armir. Celui où dit-on les druides ont scellé un démon qui semait la terreur ici peu avant notre arrivée. Je me suis gardé d'en faire part à mon maître. Je crains trop que sa curiosité maladive ne le pousse à l'étudier et qui sait quels fléaux cela pourrait provoquer. Ce serait trop dangereux. Je sais mieux qui quiconque les désastres que peut causer sa curiosité, j'en ai été le témoin funeste et impuissant. Car je suis prisonnier de mon serment...


Mais la bonne nouvelle c'est que suite à l'escarmouche des Drows hier, mon maître m'a suggéré de m'enrôler dans la millice. Comme ses études lui prennent énormement de temps, je n'ai qu'un rôle très limité depuis notre arrivée. Et, l'idée de faire mon métier à nouveau, loin de cet homme me réchauffe le coeur. Je crois que Galean a besoin de toute l'aide qu'on peut lui apporter, et je me plais à croire que mon expérience en tant que soldat saura lui être bénéfique. Et surtout, j'aurais le sentiment d'être un peu plus libre..


G.D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lantre.exprimetoi.net
Narrateur

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Limbes

MessageSujet: Re: Les Sentiers de l'Honneur..   Mer 11 Juil - 19:02

Galean, 15e jour.




La situation est préoccupante. Mes recherches ont enfin porté leurs fruits. J'ai enfin pu croiser la route de quelqu'un d'ici qui accepterait de me parler de ce qui s'y trame, et clarifier toutes ces rumeurs. Une part de moi le regrette, mais au moins je sais désormais, enfin j'en sais un peu plus. J'avais raison, cette île est étrange...


Cet homme, messire Dagan m'a parlé du Démon, ou plutôt de l'un d'eux. J'ai appris stupéfait et le sang glacé qu'ils étaient quatre... Il a confirmé certaines rumeurs à propos du portail et de leur puissance. Semble t-il ces abominations furent autrefois vivantes, et des personnes influentes de Mordanfell... C'est à la fois inquiétant et de funeste augure. Quelque part je plains ces pauvres âmes qui sont devenues ces monstres. Ce qui est particulièrement préoccupant c'est que Dagan a laissé entendre que ces 4 engeances ont été "appelées" et ne sont pas antérieures à la colonisation de l'île. Cela voudrait dire qu'il y a une main malfaisante qui est à l'oeuvre ici, et pas des moindres... Plus troublant encore, il y aurait des partisans de ces 4 entités ici même à Galean, dans ce fameux quartier ouest.. Toutes les hypothèses les plus folles sont possibles, hélas.

Autre révélation inquiétante, le château macabre de Pleurevent dont nous avons exploré les environs et les premières pièces.. Si nous avons pour la plupart découvert avec dégoût la faune de morts vivants qui y règnent, nous n'imaginions pas l'ampleur des révélations de Dagan... Apparemment l'ancienne propriétaire des lieux jadis damna ses gens, soldats et serviteurs pour faire de l'endroit un terrible tombeau peuplé de squelettes et d'autres atrocités. Pire encore, selon Dagan, les nécromanciens de l'île iraient prêter allégeance à la "Baronne", celle qui règne sur ce chateau...

Toutes ces révélations sont confuses et j'ai peur de me mélanger tant le flux d'information fut important et complexe à saisir, pour ne pas mélanger entre elles deux menaces distinctes.
Mais surtout, je crains les effets que cela va avoir sur la curiosité de mon Maître... L'expédition au chateau a failli être tragique, je redoute que les prochaines le soient tout autant. J'ai le sentiment amer d'emprunter un chemin qui n'est pas miens, pourtant j'ai choisi consciemment la route que j'emprunte aujourd'hui aux côtés d'Alabaster depuis le jour où j'ai prêté serment d'honnorer ma dette...

L'avenir nous dira bien assez tôt je pense de quoi il retournera..


G.D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lantre.exprimetoi.net
Narrateur

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Limbes

MessageSujet: Re: Les Sentiers de l'Honneur..   Mer 11 Juil - 19:02

Gaelan, 16e jour.



Les anciennes valeurs se perdent, ou bien l'Honneur n'est plus qu'une excuse, une chimère relayée au simple prétexte pour faire couler le sang.

Il y a peu, des Drows ont attaqué quiconque se trouvaient dans les alentours de Galean, semant la peur et le trouble. Fort heureusement plusieurs bras ont brandi leurs épées face à cette menace et l'ont repoussé.

Parmi les personnes présentes, certains voulurent les poursuivre, mener la chasse jusque dans leur terrier. Je me suis alors manifesté, craignant là un traquenart aisément à la portée des Drows. Par le passé j'ai été témoin ou ennemi de patrouilles qui se firent ainsi piéger avec une cruelle facilité et au final, décimées. Je suis alors parti chercher du renfort en la personne de maitre Alabaster et dame Thellee. Nous avons rejoint le petit groupe qui avait encerclé un individu de petite taille, le visage cachée par son casque. Jessika et Bekaeffe étaient présentes et sommaient l'inconnue d'ôter son heaume. Elle obtempéra, pour révéler des traits Drows.

Aussitôt je me rappelle avoir vu Bekaeffe et Jessika prôner sa mort sur le champ, ou de l'utiliser comme appât pour attirer les autres. Je me rappelle avoir suggéré de la livrer à la Garde et de voir avec eux. Mais c'est à ce moment qu'un guerrier autoproclamé chevalier répondant au nom de François Du Puy s'interposa... Il revendique la Drow et ne sembla pas d'avis de la remettre à la garde, ni de la tuer. Pire encore, cet homme se faisait emboîter le pas par une créature squeletique qui serait son ancien écuyer, mort puis relevé par ses soins.

La tension monta d'un cran. Nous étions en retrait, Maître Alabaster, dame Thellee et moi même pendant que Du Puy se querellait avec Jessika et Bekaeffe. Au final il fut demandé un duel pour régler le conflit et décider par là même du sort de la Drow. Bekaeffee, petite et maigrelette affronterait François, tout de fer recouvert ainsi que son écuyer.
Et étrangemment, ce fut ce dernier qui reçut une leçon, fort cuisante d'ailleurs. Je n'imaginais pas que Bekaeffe se débrouillerait aussi bien, mêlant chant, magie et agilité.

Magnanime, elle repoussa Du Puy qui était blessé et procclama sa victoire, dont personne sur les lieux ne contesta l'évidence. Mais alors, Du Puy chargea sur Bekaeffe arme au poing alors que celle-ci n'était plus sur ces gardes. Je me rappelle être intervenu d'un coup d'épée visant à le stoper et protéger Bekaeffe. Celle-ci en profita pour reprendre le combat et administra à Du Puy une nouvelle leçon. Et là, devant les témoins stupéfaits, il relança un assaut alors que le combat été fini...

Certes la défaite a un goût amer qu'on n'aime rarement sentir, mais de là à se ridiculiser de la sorte, j'étais médusé. Etait-ce là l'honneur et la bravoure d'un chevalier ? J'ignore quelle est sa contrée, mais j'ai vu des écuyer bien plus héroiques et honnorables que cet homme, des fermiers braver moults dangers pour protéger leurs terres. Là il ne faisait qu'imiter une bête qui s'acharne sur sa proie jusqu'à la vaincre, en vain.

Je sais que mes paroles et mon intervention auront des conséquences. Peu importe après tout. Ce que j'ai fait, je l'ai fait car il le fallait, ce n'était pas loyal. J'ai su après qu'il continuait de harceler Bekaeffe et qu'il crache sur mon nom. Je sais que la Garde est prevenue de tout ça, j'espère qu'ils auront le temps et la conscience de neutraliser cet homme qui je pense menace la sécurité de la ville avant que d'autres ne le fassent. Et puis, si je venais à périr, au moins je le ferai honnorablement, moi...



G.D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lantre.exprimetoi.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Sentiers de l'Honneur..   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Sentiers de l'Honneur..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» Renom, Honneur et Wanted d'un Nain?!
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» Amy of Leeds : Reine de Coeur, à vous l'honneur !
» Bill Clinton et Wyclef reçoivent l'Ordre national Honneur et Mérite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Bataille d'Urfa :: Les anciennes prophéties :: Les Sentiers de l'Honneur-
Sauter vers: